Dead Or Alive 5 Plus en test express, des boobs dans ta poche

dead-or-alive-5-plus-36

Il fut un jour où Dead or Alive révolutionna le genre du versus fighting. A cette époque où la concurrence était littéralement écrasée par la Playstation de Sony, les joueurs aguerris que nous sommes eurent un véritable choc et nombreux sont ceux qui succombèrent des suites de l’infarctus causé, bien entendu, par les formes extrêmement généreuses des combattantes, mais également par un game-system totalement novateur basé sur un triptyque démoniaque alliant contres, attaques et choppes.

Plus de vingt ans après peu de choses ont réellement changé dans cet ingénieux système et l’affluence de nouvelles versions semble se justifier plus par des nécessitées techniques et esthétiques liées aux machines support que par de véritables bouleversements des fondamentaux. Autant vous prévenir tout de suite, ce test ne sera qu’une piqure de rappel pour ceux qui n’auraientt pas lu le très bon test d’Alu21 où pour les possesseurs de Vita désireux de savoir ce que vaut vraiment le titre avant de passer par la case achat sans toucher les 20000… Bref, ce sera court mais intense.

dead-or-alive-5-plus-34

Encore et toujours du portage pour notre jolie Vita qui se languit sérieusement de véritables exclusivités ces temps-ci. Encore une fois, on ne s’en plaindra pas trop car, autant couper court au suspense, le jeu est réellement très bon et mérite amplement de figurer dans votre ludothèque.
Un passage par le mode histoire vous permettra de faire vos premières armes aux côtés de nos charmantes héroïnes que sont Ayane, Kasumi (A ne pas confondre avec une autre très charmante demoiselle officiant dans un autre style d’œuvre culturelle), Trina, Christie ou bien encore Héléna et Kokoro (liste non exhaustive) mais aussi de quelques vaillants guerriers nourris à la testostérone et aux anabolisants, comme par exemple, le catcheur Bass Armstrong, Akira le rescapé de la série Virtua Fighter ou encore Bayman le Marines au close combat dévastateur du tout premier épisode.

A noter que deux nouveaux personnages feront, ici, leur apparition : la pulpeuse Mila exerçant dans le très à la mode MMA et Rig le combattant canadien. Ce mode vous laissera apprécier la profondeur, voir l’abime nihiliste de son scénario, magnifiquement mis en valeur par de longues et nombreuses scènes cinématiques de toute beauté, avant de vous mettre aux commandes de tous les protagonistes du jeu pour des combats ressemblant fortement à un tutorial. L’ensemble est plutôt agréable et montre en tout cas que la petite portable de Sony en a définitivement sous le capot. Au sortir de cela, libre à vous de passer quelque temps sur le mode entrainement afin de parfaire vos combos dévastateurs avant de vous lancer à l’assaut des modes arcade et multijoueur.

dead-or-alive-5-plus-33

Pour ce qui est du mode Arcade, rien d’extravagant ici. Tout est dans le titre. De même pour le multijoueur qui vous permettra de montrer à tout le monde que vous êtes le champion du combat de boobs et que toute critique à l’encontre de votre passion sur l’étude des sphères et leur évolution face aux contraintes de la gravité est vaine et n’aura de résultat que l’augmentation de votre mauvaise humeur. Pour faire clair, les tests en multi ont été plus que concluants. Le lag semble peu présent mais vu le peu d’adversaires présents lors de mes tentatives il m’est véritablement difficile de me prononcer. A par tout ça, eh bah c’est tout… c’est un jeu de baston, il fallait s’en douter…

Techniquement, le jeu frappe fort, très fort même. Si je me souviens avoir pleuré devant l’excellent Street Fighter X Tekken, ce n’est rien à côté de la beauté hallucinante de ce Dead or Alive 5 Plus. Si on omet les choix musicaux profondément médiocres communs à la série, ce jeu pourrait prétendre à être maitre étalon de ce qu’un jeu Vita peut et DOIT être. La comparaison avec la version Playstation 3 est d’ailleurs fort gratifiante, puisqu’à défaut de quelques effets de lumière un peu trop gourmands, le jeu est strictement le même, que ce soit dans son contenu comme dans sa réalisation.

dead-or-alive-5-plus-31

Conclusion

Je ne donnerais pas spécialement mon avis sur cette série qui, je dois bien l’avouer, n’est pas l’une de mes préférés. Ce n’est d’ailleurs pas ce nouvel épisode ne changeant finalement rien aux fondamentaux de la série qui me fera changer d’avis, puisque pour ma part, j’aurais autant aimé un nouveau DOA Xtreme volleyball. Néanmoins, le système de jeu permettra aussi bien aux débutants qu’aux experts de prendre du plaisir à latter de la bombe atomique à grands coups de contres destructeurs. De plus, Dead or Alive 5 Plus est probablement le plus beau jeu disponible actuellement sur PS Vita, alors si vous appréciez un tant soit peu la série, je ne peux que vous encourager à sauter le pas et à lâcher les quelques billets nécessaire à l’achat du titre.

Note globale

★★★½☆

Shyn, Rédacteur

Laisser un commentaire

Ce site ne sera plus mis à jour à partir du 30 septembre 2014. Plus d'informations